Les caractéristiques de la souris.


Habitat

On retrouve des traces de la présence de la souris grise depuis le néolithique précéramique, au VIIIème millénaire avant notre ère, notamment à Chypre où elle semble avoir été introduite par l’Homme. Les deux principales espèces de souris vivant actuellement en Europe, Mus musculus domesticus et Mus musculus musculus seraient toutes deux originaires d’Asie. Pour Mus musculus domesticus, ou souris domestique, son origine semble être le Proche-Orient, où on la retrouve toujours aujourd’hui. Elle est aujourd’hui présente en Europe occidentale, dans toute l’Afrique, dans la péninsule Arabique et au Proche-Orient. Elle a également été introduite par l’Homme en Océanie, en Australie et en Nouvelle-Zélande, au cours de voyages. Mus musculus musculus quant à elle occupe l’Europe de l’Est et les pays scandinaves, ainsi qu’une grande partie de l’Asie. On assiste à la rencontre des deux sous-espèces dans une zone limitée allant du Danemark au Caucase, en passant par l’Allemagne, les Alpes et les Balkans.

La souris domestique est indissociable de la présence humaine. Alors que Mus musculus musculus occupe les recoins des maisons d’octobre au printemps pour cause de froid, Mus musculus domesticus a élu domicile de façon permanente dans les habitations humaines.

La souris grise s’adapte très bien à des climat et des environnement très variés et leur nombre est difficile à estimer. Dans les habitations humaines, tous les matériaux peuvent être utilisés pour fabriquer un nid : de l’herbe, du papier, du tissu, de l’isolation, etc. Les nids font généralement 13cm et possèdent une petite entrée.

 

Alimentation et prédateurs

La souris grise est omnivore, mais sa nourriture de prédilection reste les céréales. Elle consomme également très souvent des fruits et légumes, frais ou secs, des insectes, et surtout des denrées humaines. Elle a également développé un appétit pour les gaines des câbles électriques, constitués en partie d’amidon.

Dans certains cas, on a pu observer des mâles manger un autre mâle, après l’avoir tué au cours d’un combat.

Bien que la souris se reproduise très rapidement, certains prédateurs permettent de limiter sa prolifération. Dans les milieux sauvages on peut citer des mammifères comme les renards, les belettes, etc, mais aussi les serpents, les rapaces diurnes et surtout nocturnes comme les grues et les hérons. Dans les habitations humaines, le chat a depuis le néolithique été adopté pour chasser les souris, et ainsi protéger les stocks de nourriture.

Enfin, la souris peut être infectée par de nombreux endoparasites (parasites habitant l’intérieur de leur hôte) et des ectoparasites (parasites externes), dont certaines tiques et puces. Ces dernières pourraient avoir comme hôte originel la souris et jouent un rôle important dans sa régulation.

 

Reproduction

La souris commune atteint la maturité sexuelle vers l’âge de 5 à 6 semaines. Dès lors la fréquence de leurs coïts peut atteindre les 8 rapports par jour. Une femelle peut avoir de 5 à 15 portées par an, chacune de 5 à 12 petits, avec une période de gestation de seulement 3 semaines. Théoriquement, un couple de souris pourrait en un an proliférer jusqu’à atteindre un population de 316 millions d’individus. Ce nombre est bien sûr irréaliste compte tenu des prédateurs, de la consanguinité, etc, mais donne une idée assez nette du potentiel reproducteur de cette espèce.

 

Comportement social

La souris est un animal sociable, et vit donc en communauté. Tout comme pour le rat, une population de souris est menée par un mâle dominant. Des rixes peuvent éclater entre deux mâles disputant ce titre, ou lorsqu’un nouvel arrivant veut rejoindre le groupe. Chez les femelles, les rapports sociaux sont également très hiérarchisés.

Les souris ont des systèmes de reconnaissance développés, essentiellement grâce à leur odorat, pour identifier un membre de sa famille ainsi que son degré de filiation. Ainsi les souris évitent la consanguinité et les problèmes liés à celle-ci.

Comment reconnaître la souris ?


Les caractéristiques de la souris

La souris mesure de 7 à 9 cm de la tête jusqu’au tronc, et possède une queue de la même taille. Elle pèse entre 21 et 60g pour les plus grosses femelles.

Le corps de la souris est entièrement recouvert de poils gris, de couleur plus claire sur le ventre, sauf sur le bout des pattes, le museau et la queue. La queue est quant à elle couverte d’écailles épidermiques disposées en anneaux.

 

Distinguer la souris du rat

Une souris adulte ne peut être confondue avec un rat adulte, qui est bien plus grand. Cependant une souris peut être confondue avec un jeune rat. On peut la distinguer d’un rat brun avec ses oreilles et sa queue plus grande relativement à sa taille. On peut la distinguer d’un rat noir avec son pelage gris et sa queue plus courte.

 

Identifier la présence de souris

Si vous voyez des souris dans votre habitation, mortes ou vivantes, c’est qu’elles sont probablement déjà des dizaines à s’être installé chez vous. Il y a cependant d’autres signes pouvant vous alerter avant qu’un tel stade d’invasion n’arrive :

• Présence d’excréments : Les souris laissent entre 50 et 80 crottes par jour. Elles peuvent en laisser à différents endroits car elles adorent explorer leur environnement et varier leurs sources de nourriture. Vous pouvez vérifier si il s’agit d’une infestation active si vous enlevez des crottes à un endroit et que de nouvelles crottes sont apparues le lendemain. Des excréments de différentes tailles indiquent la présence d’individus d’âges différents, et donc que la population de souris se reproduit. Enfin, vous pouvez localiser les lieux privilégiées de passage, de vie et de nourriture, des souris par la présence d’excrément.

• Traces de dents : Les dents des souris poussent tout au long de leur vie, elles doivent donc les user constamment. Elles attaquent souvent les meubles, les plinthes, les câbles électriques, le plastique, etc. Les traces sont souvent composées de deux sillons espacés de 1 à 2mm.

• Bruits de grattement : Les souris sont des animaux principalement nocturnes, qui adorent explorer leur environnement à la recherche de nourriture. Leur vue n’est pas très développée, contrairement à leur odorat, leur toucher et leur ouïe, ce qui explique les grattements. Les souris peuvent aussi grimper assez aisément, on peut alors entendre des bruits de grattement dans les mûrs et dans les greniers.

• Nids de souris : Les souris sont des animaux sociaux, elles fabriquent donc des nids pour y vivre avec leur famille. Il ne leur faut qu’un interstice du diamètre d’une pièce de 10 centimes pour pouvoir passer et 13cm peuvent suffire pour qu’elle installe son nid. Elles peuvent donc élire domicile où bon leur semble, généralement près d’une source de nourriture, à l’abri de la lumière. Cela peut être par exemple dans les greniers, les mûrs creux, mais également derrière les réfrigérateurs, les fours, etc.

• Traces de gras sur les mûrs : Les souris empruntent souvent les même itinéraires, et se frottent aux mûrs, aux portes et au sol. A force d’exploration, elles laissent souvent des traces de gras ou de salissure.

• Empreintes : Les sols poussiéreux des greniers révèlent souvent des traces de pattes. Pour savoir si il y a invasion, il est possible de laisser un peu de talc ou de farine au lieu de la poussière. Les nouvelles traces éventuelles seront alors bien visibles et confirmeront la présence de souris.

• Odeur caractéristique : Les souris, notamment les mâles, ont une urine très odorante. Les souris utilisent leur odorat pour se repérer, et donc peuvent utiliser leur urine comme moyen de repère. Elles l’utilisent également pour délimiter leur territoire. Une odeur omniprésente est le signe d’une forte infestation.

Quels dangers représente la souris ?


Une infestation de souris constitue avant tout un problème sanitaire. Ce rongeur est porteur d’un nombre important d’agents pathogènes qu’elle transmet en contaminant la nourriture par sa salive ou son urine ou par le contact avec ses excréments. Les excréments et l’urine de souris peuvent également contaminer l’air que vous respirez quand ils se trouvent en quantité importante dans une pièce fermée. Une infestation de souris doit donc être prise au sérieux, tant pour votre santé, celle de votre entourage, que pour celle de vos animaux domestiques.

 

Risque alimentaire

Les souris passent leurs journées à s’alimenter par petites portions et attaquent différentes réserves alimentaires régulièrement en soirée ou pendant la nuit. Au-delà du problème de la consommation de nourriture, elles souillent de leur urine leurs sources d’aliments pour communiquer avec leurs congénères et laissent des traces d’urine le long de leur parcours.

Etant donnée la vitesse de prolifération des souris et leur capacité à se déplacer sur des surfaces verticales rugueuses, une infestation de ce type de rongeurs peut devenir rapidement un problème de grande ampleur pour vos réserves de nourriture, vos meubles, votre équipement et pour votre santé.

 

Risque sanitaire

Les souris sont porteuses de plusieurs bactéries et virus qu’elle transmet par ses excréments, son urine ou sa salive. Si cet animal a peu tendance à mordre, le contact direct avec une nourriture ou un matériel contaminé par son activité de rongement peut constituer un grave danger pour votre santé. La souris transmet principalement les maladies suivantes :

  • Salmonellose ;
  • Hanta virus ;
  • Leptospirose.

Les souris transmettent également parfois des maladies telles que le Rickettsialpox ou le typhus. Les souris demeurent un peu moins dangereuses que les rats en termes de transmission de maladies car moins parasitées par des animaux hématophages porteurs d’agents pathogènes, tels que les tiques ou les puces.

 

Risque bâtimentaire

A l’instar des rats, les souris doivent ronger constamment pour contrôler la croissance de leurs dents. Ainsi, elles rongent une variété de matériaux et d’objets : les gaines et les fils électriques, les conduits de canalisation, les vêtements, le bois … Et engendre ainsi des dégâts considérables sur vos meubles, votre équipement et infrastructure électrique. En plus d’abîmer vos biens par son rongement constant, l’attaque du système électrique par les souris est susceptible de causer des courts-circuits voire des incendies dans votre maison ou vos locaux.

Nos solutions pour la souris.


Une connaissance approfondie de la souris, de son environnement ainsi que de son mode de vie sont indispensables pour lutter efficacement contre cette espèce.

Si vous vous trouvez confronté à une infestation de souris dans votre domicile ou votre entreprise, et que vous envisagez de régler le problème par vous-même, nous vous recommandons de suivre les mesures de prévention ci-dessous.

Mesures de prévention

Afin d’éviter d’attirer une colonie de souris au sein de votre habitation ou de votre entreprise, nous vous conseillons de suivre ces quelques consignes de prévention :

  • Conserver les sources alimentaires dans un abri
  • Retirer la nourriture des animaux domestiques en fin de journée
  • Stocker les ordures dans un dispositif hermétique
  • Ranger les abords des bâtiments
  • Conserver le compost dans un bac étanche

La souris sont très agiles et peuvent pénétrer au sein de votre habitation ou de votre entreprise à travers le moindre petit trou. Nous vous conseillons de surveiller ou de renforcer ces différentes parties de votre bâtiment afin de vous prémunir de la présence de souris :

  • Les portes extérieures
  • Les murs extérieurs et les cloisons
  • Les espaces entre les murs et les conduits électriques
  • Les canalisations
  • La végétation aux abords du bâtiment

 

Solution ponctuelle

Nos solutions ponctuelles de désourisation sont recommandées lorsque vous êtes confrontés à une infestation occasionnelle ou accidentelle de souris. A titre d’exemple, vous êtes propriétaire de votre logement depuis plusieurs années et que c’est la première fois que vous entendez des rongeurs courir dans votre grenier, nos solutions ponctuelles sont suffisantes pour résoudre votre problème et garantir votre sérénité. Une désourisation ponctuelle est idéale si le lieu infesté n’est pas exposé régulièrement à des invasions de souris.

Lors de notre intervention, le technicien procédera à une inspection complète de vos locaux afin d’identifier précisément la ou les espèces présentes, les voies d’infiltration potentielles ainsi que les raisons de leurs présences. Il privilégiera ensuite une méthodologie de lutte nécessitant une utilisation minimale de pesticides. En cas de forte infestation de souris, une seconde visite est souvent nécessaire pour garantir le résultat.

 

Solution annuelle

Nos solutions annuelles de désourisation sont recommandées si vous êtes un particulier et que vous êtes confrontés à des infestations régulières de souris, ou si vous êtes une entreprise ou une collectivité et que vous souhaitez protéger annuellement l’un de vos bâtiments.

Nous protégeons les habitations régulièrement envahies de rongeurs par des programmes de protection à l’année. Ces programmes sont composés de trois temps : le diagnostic, la mise en place du traitement et les visites de contrôle. Lors du diagnostic, notre technicien examine l’ensemble du bâtiment à protéger. Il recherche les signes de présence de souris ainsi que les points d’entrées potentiels. En fonction de votre problème et de vos contraintes personnelles, notre technicien vous proposera différentes solutions et méthodologies. A la suite de cette étape, il procède à la mise en place du protocole de lutte. Ce dernier est sans danger pour vos enfants et vos animaux domestiques. Enfin, Notre technicien effectue régulièrement des visites pour s’assurer de l’efficacité du traitement, l’adapte et le renouvelle afin d’éviter toute nouvelle apparition de souris.

Pour les entreprises et les collectivités soucieuses des conditions d’hygiènes et de salubrité de leurs locaux, nous mettons en œuvre des protocoles de lutte afin de les protéger annuellement de l’ensemble des espèces de souris.

Au regard des réglementations de plus en plus strictes, il est essentiel que les entreprises et les pouvoirs publics mettent en place des mesures appropriées en termes de prévention, de détection et de lutte contre les nuisibles. Afin d’accompagner nos clients dans cette démarche, nous développons des programmes de lutte conformes aux exigences réglementaires en vigueur ainsi qu’au système HACCP. Nos techniciens certifiés vous accompagnent et vous aident à être en conformité avec les normes actuelles ou avec celles de votre système de gestion de la qualité.

 

Solution intégrée

Nos solutions intégrées de désourisation sont recommandées pour les entreprises ou les collectivités qui souhaitent la meilleure protection possible.

La lutte antiparasitaire intégrée (LAI) est une approche éco-responsable qui s’appuie sur une association de méthodes. Les programmes de LAI utilisent les dernières découvertes de la recherche académique sur les cycles de vie des souris et leur interaction avec les personnes et l’environnement. Ces informations, associées aux méthodes disponibles de lutte antiparasitaires, permettent de gérer les dommages dus aux parasites de la façon la plus économique et la moins risquée pour les personnes, les biens et l’environnement.

N'attendez plus !

Faites un geste pour votre porte-monnaie et votre santé en nous confiant votre problème.
Nos programmes de désourisation s'adaptent à vos besoins.

Réservez une intervention

Espèces similaires.


Vous recherchez des informations sur une autre espèce?