Les caractéristiques du rat brun.


Habitat

Le rat brun est originaire d’Asie et il s’est répandu à travers l’Europe à partir du 9e siècle, à l’occasion des incursions vikings dont il infestait les drakkars. Il est d’ailleurs nommé Rattus Norvegicus en référence à ce lien avec la Scandinavie. Le rat brun est aujourd’hui présent sur l’ensemble des continents, excepté l’Antarctique, et il est présent partout où l’homme s’est implanté. Généralement, il est présent en plus grand nombre dans les pays aux climats tempérés que dans les pays ayant des climats plus chauds.

En France métropolitaine, le rat brun est abondant au sein des villes et des agglomérations rurales et on y dénombre un rat pour un habitant. Selon plusieurs études, dans les grandes villes françaises comme Paris, le nombre de rats s’élèverait à 1,75 individu par habitant.

Le rat brun vit au contact des humains et plus spécifiquement au sein des espaces urbains équipés d’égouts. L’essentiel des populations de rats bruns nichent dans des lieux humides tel que les égouts. Il creuse également des terriers et des galeries aux abords des habitations ou dans le sous-sol des bâtiments.

 

Alimentation

Le rat brun est un omnivore opportuniste qui adapte son alimentation à la disponibilité alimentaire. Outre les matières animales et végétales, il ronge tout ce qui se présente sur son passage : câbles électriques, tuyaux, papier, etc. Certains métaux tel que le cuivre ou l’étain ne résistent pas à sa dentition. En milieu urbain, il consomme principalement de déchets domestiques et de réserves de nourriture alors qu’en milieu rural, il s’alimente surtout de récoltes céréalières emmagasinées.

Le rat se montre particulièrement prudent lorsqu’il découvre une nouvelle source de nourriture. Il n’est pas rare qu’il attende plusieurs jours avant de goûter un aliment qu’il ne reconnait pas, et il n’en consommera qu’une faible quantité afin d’en évaluer les effets. Un certain nombre d’études ont mis en évidence les capacités du rat à associer un aliment avec les conséquences qui lui sont liés. Ainsi, si un rat meurt foudroyé par un poison violent, les autres éléments de la colonie ne toucheront pas à l’appât empoisonné.

Les capacités d’apprentissage du rat en font un animal particulièrement difficile à maîtriser. Il est donc essentiel que les méthodologies de lutte misent en place pour contrôler une population de rats bruns soient multiples et n’éveillent pas leur méfiance.

 

Reproduction

Le rat brun sauvage a une espérance de vie moyenne de 18 mois et sa maturité sexuelle survient à l’âge de 5 à 6 semaines, aussi bien chez les mâles que les femelles. Rattus norvegicus est un animal extrêmement prolifique. Une seule femelle peut donner naissance à une soixantaine de petits par an et pourrait théoriquement avoir 1000 descendants en une année. La rate accouche en moyenne de 6 à 8 petits par portée et peut avoir de 4 à 7 portées par an. Sa durée de gestation est de plus ou moins 22 jours.

Les jeunes rats naissent dépourvus de poils et sont entièrement dépendants de leur mère. Les petits sont sevrés trois semaines après leur naissance. De trois à six semaines, le raton apprend les codes sociaux de sa communauté.

 

Vie sociale

Le rat brun a une vie sociale particulièrement hiérarchisé contrairement à la souris grise. Il vit en communauté composé au minimum d’une vingtaine de membres et pouvant atteindre les 200 individus. Cette dernière est placée sous l’autorité d’un mâle dominant qui peut voir sa primauté remise en question par d’autres rats au cours de rixes. L’unité du groupe est basée sur l’odeur et les membres communiquent par des attitudes corporelles, des cris ou encore des sons inaudibles pour l’homme. Un rat est en capacité de prévenir ses congénères d’un danger environnement ou encore de son état personnel.

Les femelles du groupe se chargent de l’éducation des jeunes rats et s’occupent également des jeunes orphelins. La recherche de nourriture ou la découverte de territoires inconnues est effectuée par plusieurs individus du groupe.

 

Perceptions sensorielles

Le sens prédominant du rat brun est, comme chez beaucoup de rongeurs, son odorat. Le rat reconnait ainsi ses congénères à leurs odeurs, il identifie également son territoire par l’odeur de son urine et est en capacité de retrouver son chemin grâce à son odorat. Ce sens est également essentiel dans sa recherche de nourriture. Plus l’odeur d’une source alimentaire est forte et plus elle a de probabilité d’attirer des rats.

L’ouïe est également un sens très développé chez le rat brun. Il peut capter des sons allant jusqu’à 40 000 Hz. A titre de comparaison, l’Homme capte des sons allant jusqu’à 16 000 Hz.

Le rat brun possède également un sens du goût très développé. Il est ainsi en capacité de reconnaître les goûts et de savoir si un aliment connu a été modifié ou non. Il n’hésite pas à trier sa nourriture afin de ne consommer que les aliments qui lui plaisent.

Contrairement à ses autres sens, sa vue n’est pas très développée et c’est pour cela qu’il se fit principalement à son odorat et à son ouïe pour interagir avec son environnement.

Comment reconnaître le rat brun ?


Identification physique

Le rat brun ou surmulot possède un corps d’une vingtaine de centimètres à l’âge adulte (20 à 28 centimètres). Sa queue mesure quant à elle une longueur allant de 17 à 23 centimètres. La queue du rat brun est donc plus courte que son corps, contrairement au rat noir qui est légèrement plus petit et possède une queue plus longue que son corps.

A l’état sauvage, le rat brun a une couleur gris blanchâtre sur le ventre et gris brunâtre sur le dos. Cependant, certains spécimens peuvent être noirs ou blancs. C’est notamment le cas du rat brun domestique qui est le fruit d’une sélection au sein d’élevages.

La masse corporelle du surmulot varie de 200 à plus de 650 grammes à l’âge adulte. Différentes études scientifiques ont constaté que le rat brun vivant en milieu urbain est généralement plus gros que le surmulot vivant en milieu rural.

Le rat brun a une tête fine et pointue ainsi que des oreilles et des yeux relativement petits pour sa taille. Il possède 5 doigts à chaque patte. Son museau est moins pointu que celui du rat noir et ses oreilles sont plus petites.

Comparaison du rat brun et noir

Comparé au rat noir, le rat brun possède un museau moins pointu et plus biseauté ainsi que des oreilles plus petites. Ses pattes postérieures sont également plus grandes et sa queue est plus courte que son corps.

Neature - Comparaison rat brun et rat noir

Signes de sa présence

Il est relativement difficile de réussir à voir physiquement un rat brun au sein de votre habitation ou de votre bâtiment. De plus, le rat brun est principalement actif au crépuscule ou la nuit. Lorsque vous constatez sa présence visuellement, c’est que vous êtes déjà confronté à une forte infestation.

Cependant, il existe des signes caractéristiques qui permettent de repérer une invasion de rats bruns avant que cette dernière ne soit trop importante. Si vous soupçonnez la présence de rats bruns dans votre habitation ou votre entreprise, voici un échantillon des éléments qui peuvent vous confirmer leur présence :

  • Bruit de grattement
  • Traces de dents
  • Présence d’excréments
  • Traces de gras sur les murs
  • Odeur de musque et d’ammoniaque
  • Présence de nids et de terriers

Quels dangers représente le rat brun ?


Le rat brun est considéré comme étant nuisible pour l’homme car il cause de lourds dégâts sur les bâtiments et sur les denrées alimentaires. Il contribue aussi à propager un grand nombre de maladies tel que la rage. Enfin, sa présence au sein d’écosystèmes fragiles, tel que les îles ou les archipels, occasionne un grand nombre de bouleversements environnementaux et favorise la disparition de nombreuses espèces animales endémiques.

 

Risque alimentaire

Le rat brun pose un véritable problème aux entreprises de fabrication, de transformation ou de ventes alimentaire. Les commerces alimentaires ou les usines agroalimentaires sont particulièrement exposés et peuvent difficilement se poser de programmes annuels de lutte contre les rongeurs.

En tant qu’espèce omnivore, le rat brun adapte son régime alimentaire à toutes les conditions de vie qu’il peut rencontrer. Il attaquera donc n’importe quelle réserve alimentaire. Le problème est qu’ils détériorent bien plus d’aliments qu’ils n’en consomment par le fait des contaminations en lien avec son urine, ses poils, ses matières fécales ou encore par les agents pathogènes qu’ils transportent.

Pour en savoir plus, nous vous recommandons cet excellent article de Futura-sciences.com : Les rongeurs, terreurs des silos à grains : rat noir et surmulot.

 

Risque sanitaire

Le rat brun est un animal propre qui passe son temps à se nettoyer. Cependant, il est porteur de maladies et de bactéries qui représentent un risque réel pour la santé des humains et des autres animaux. Ainsi, le rat brun peut transmettre les maladies suivantes :

  • La rage
  • La salmonellose
  • La leptospirose
  • La tuberculose
  • Le typhus
  • Le ver solitaire
  • L’escherichia coli
  • La trichinose

Le rat brun transporte également des acariens, des tiques ou encore des puces qui peuvent provoquer d’importantes réactions allergiques. Enfin, ils contaminent les surfaces avec leurs urines et leurs excréments, ce qui favorise le risque de transmission de maladies.

 

Risque bâtimentaire

Le rat brun peut causer des dégâts considérables aux immeubles et aux habitations individuelles. En creusant des galeries, les rats sont en mesure de déstabiliser les fondations d’un bâtiment et d’engendrer un affaiblissement de sa structure.

Le rat brun, comme tous les rongeurs, a besoin d’user ses dents en rongeant tout ce qui lui passe à portée de dents. Ces dernières sont plus solides que l’acier ou encore le cuivre. Rien ne leur résiste : bois, aluminium, plastique, matériaux d’isolation, etc. Il n’est pas rare qu’ils s’attaquent aux câbles électriques ce qui malheureusement favorise les risques d’incendies.

Nos solutions pour le rat brun.


En préambule, il est essentiel de préciser que la dératisation est l’une des disciplines les plus difficile à maitriser du secteur de la lutte contre les nuisibles. Les rats bruns, comme les rats noirs, possèdent des facultés d’adaptation remarquables et deviennent malheureusement de plus en plus résistants aux rodonticides (également appelés raticide). Une connaissance approfondie du rat, de son environnement et de son mode de vie sont indispensables pour lutter efficacement contre ce nuisible.

Si vous vous trouvez confronté à une infestation de rats bruns dans votre domicile ou votre entreprise, et que vous envisagez de régler le problème par vous-même, nous vous recommandons de suivre les mesures de prévention ci-dessous.

 

Mesures de prévention

Afin d’éviter d’attirer une colonie de rats bruns au sein de votre habitation ou de votre entreprise, nous vous conseillons de suivre ces quelques consignes de prévention :

  • Conserver les sources alimentaires dans un abri
  • Retirer la nourriture des animaux domestiques en fin de journée
  • Stocker les ordures dans un dispositif hermétique
  • Ranger les abords des bâtiments
  • Conserver le compost dans un bac étanche

Le rat brun essayera par tous les moyens possibles de pénétrer au sein de votre habitation ou de votre entreprise s’il y décèle une source alimentaire. Nous vous conseillons de surveiller ou de renforcer ces différentes parties de votre bâtiment afin de vous prémunir de la présence de rats :

  • Les portes extérieures
  • Les murs extérieurs et les cloisons
  • Les espaces entre les murs et les conduits électriques
  • Les canalisations
  • La végétation aux abords du bâtiment

 

Solution ponctuelle

Nos solutions ponctuelles de dératisation sont recommandées lorsque vous êtes confrontés à une infestation occasionnelle ou accidentelle de rats. A titre d’exemple, vous êtes propriétaire de votre logement depuis plusieurs années et que c’est la première fois que vous entendez des rongeurs courir dans votre grenier, nos solutions ponctuelles sont suffisantes pour résoudre votre problème et garantir votre sérénité. Une dératisation ponctuelle est idéale si le lieu infesté n’est pas exposé régulièrement à des colonies de rats bruns.

Lors de notre intervention, le technicien procédera à une inspection complète de vos locaux afin d’identifier précisément la ou les espèces présentes, les voies d’infiltration potentielles ainsi que les raisons de leurs présences. Il privilégiera ensuite une méthodologie de lutte nécessitant une utilisation minimale de pesticides. En cas de forte infestation, une seconde visite pourra être nécessaire pour garantir le résultat.

 

Solution annuelle

Nos solutions annuelles de dératisation sont recommandées si vous êtes un particulier et que vous êtes confrontés à des infestations régulières de rongeurs, ou si vous êtes une entreprise ou une collectivité et que vous souhaitez protéger annuellement l’un de vos bâtiments.

Nous protégeons les habitations régulièrement envahies de rongeurs par des programmes de protection à l’année. Ces programmes sont composés de trois temps : le diagnostic, la mise en place du traitement et les visites de contrôle. Lors du diagnostic, notre technicien examine l’ensemble du bâtiment à protéger. Il recherche les signes de présence de rongeurs ainsi que les points d’entrées potentiels. En fonction de votre problème et de vos contraintes personnelles, notre technicien vous proposera différentes solutions et méthodologies. A la suite de cette étape, il procède à la mise en place du protocole de lutte. Ce dernier est sans danger pour vos enfants et vos animaux domestiques. Enfin, Notre technicien effectue régulièrement des visites pour s’assurer de l’efficacité du traitement, l’adapte et le renouvelle afin d’éviter toute nouvelle apparition de rongeurs.

Pour les entreprises et les collectivités soucieuses des conditions d’hygiènes et de salubrité de leurs locaux, nous mettons en œuvre des protocoles de lutte afin de les protéger annuellement des rats bruns.

Au regard des réglementations de plus en plus strictes, il est essentiel que les entreprises et les pouvoirs publics mettent en place des mesures appropriées en termes de prévention, de détection et de lutte contre les nuisibles. Afin d’accompagner nos clients dans cette démarche, nous développons des programmes de lutte conformes aux exigences réglementaires en vigueur ainsi qu’au système HACCP. Nos techniciens certifiés vous accompagnent et vous aident à être en conformité avec les normes actuelles ou avec celles de votre système de gestion de la qualité.

 

Solution intégrée

Nos solutions intégrées de dératisation sont recommandées pour les entreprises ou les collectivités qui souhaitent la meilleure protection possible.

La lutte antiparasitaire intégrée (LAI) est une approche éco-responsable qui s’appuie sur une association de méthodes. Les programmes de LAI utilisent les dernières découvertes de la recherche académique sur les cycles de vie des rongeurs et leur interaction avec les personnes et l’environnement. Ces informations, associées aux méthodes disponibles de lutte antiparasitaires, permettent de gérer les dommages dus aux parasites de la façon la plus économique et la moins risquée pour les personnes, les biens et l’environnement.

N'attendez plus !

Faites un geste pour votre porte-monnaie et votre santé en nous confiant votre problème.
Nos programmes de dératisation s'adaptent à vos besoins.

Réservez une intervention

Espèces similaires.


Vous recherchez des informations sur une autre espèce?