Les caractéristiques du choucas des tours.


Habitat et comportement

Le choucas des tours vit dans une grande partie de l’Europe, au Nord du Maghreb et en Asie orientale. Il s’agit d’une espèce grégaire se déplaçant en groupe.

Il a une préférence pour les endroits en hauteur, là où il domine le paysage. On le retrouve principalement dans des ruines, des châteaux, des falaises, des tours en pierre, des carrières, des clochers, des remparts, des carrières, des forêts ou des grands arbres. L’oiseau peut aussi s’installer à proximité des habitations humaines et notamment dans les cheminées ou les toitures. Les fentes, les crevasses et les trous constituent des lieux de nidification idéaux pour l’animal.  La plupart du temps, il vise des zones agricoles où il pourra trouver de la pierre et évite les régions montagneuses.

 

Alimentation

Coloeus monedula recueille sa nourriture au sol et s’empresse de la prendre avant que les corneilles et les corbeaux freux ne la prennent avant lui. Omnivore, il a une alimentation très variée et s’alimente de graines, fruits (pommier, chêne, châtaigner, poirier, prunier, mûrier…), céréales, baies, noix, insectes, vers, grenouilles, escargots, œufs et oisillons. Il se nourrit aussi de graisse ou de détritus comestibles.

 

Reproduction et cycle de vie

La période de nidification débute en avril et s’étale jusqu’en juillet. Le nid est construit par la femelle et le mâle et ce, dans plusieurs endroits possibles : une cavité, une fissure d’un rocher ou d’un mur, un vieil arbre, un trou de muraille ou encore une structure humaine (pont, cheminée, etc). Il est fabriqué à base de branchettes, de bois, d’écorce, de plumes, de poils, de papiers, de paille, d’herbes… Il n’y a qu’une couvée par an. La femelle va pondre entre 4 à 6 œufs de couleur bleu pâle avec des tâches foncées. La période d’incubation dure de 16 à 18 jours et le premier envol des nouveaux nés s’effectue au bout d’une trentaine de jours.

Une des particularités du choucas des tours réside dans le fait que le couple est uni à vie. La durée de vie d’un choucas des tours est environ de 14 ans.

 

Vie sociale

Le choucas des tours est un oiseau sociable et bruyant. De nature grégaire, il  se rassemble fréquemment avec ses troupes pour rechercher de la nourriture, se balader dans des parcs ou nicher en haut des toits. Il lui arrive également de voler avec d’autres oiseaux de sa famille comme les corneilles et les corbeaux freux.

Comment reconnaître le choucas des tours ?


Identification physique

Le choucas des tours d’apparence compacte est le plus petit des corvidés. Il mesure entre 34 et 39 cm. On le reconnaît à son plumage noir et à sa poitrine et ses flancs de couleur gris clair. Il possède des reflets bleus et des yeux dotés d’un iris blanc.  Son bec noir et ses ailes sont courtes.

Les mâles et les femelles sont relativement similaires, il n’y a pas de dimorphisme sexuel.

 

Comparaison avec la corneille et le corbeau freux

Le choucas des tours est moins volumineux que la corneille noire et le corbeau freux. La différence est également visible au niveau du plumage : alors que le choucas des tours est noir avec des parties grises, la corneille est noire brillante avec des reflets rouges ou verts et le corbeau a des teintes légères de violet, bleu ou vert. Enfin, la localisation des nids de ces trois espèces diffère. Le choucas des tours s’établit le plus souvent dans des endroits en hauteur (falaises, ruines, murailles, rochers, cheminées…) alors que la corneille et le corbeau se trouvent davantage dans les arbres.

 

Signes de sa présence 

Il existe des signes caractéristiques qui permettent de repérer une invasion de choucas des tours avant que cette dernière ne soit trop importante. Si vous soupçonnez la présence des corvidés dans votre maison, jardin ou entreprise, voici un échantillon des éléments qui peuvent vous confirmer leur présence :

  • Cris aigus et fréquents ;
  • Détérioration des bâtiments ;
  • Présence d’excréments ;
  • Cailloux et graviers sur les voitures.

Quels dangers représente le choucas des tours ?


Nuisances sonores

Le choucas des tours est un oiseau bruyant pouvant pousser des cris aigus. Cela est d’autant plus vrai lorsqu’il se déplace en groupe, ce qui peut perturber la tranquillité de l’Homme.

 

Un risque économique

La présence accrue de choucas des tours peut causer des dommages importants sur un ou plusieurs bâtiments. Par les déjections et les nuisances qu’il génère, l’oiseau va occasionner des coûts de nettoyage et de réparation de la façade ou des alentours élevés pour les particuliers et les entreprises. L’animal peut aussi abimer les voitures en projetant des graviers sur celles-ci.

De nature omnivore, le choucas des tours est capable de provoquer des dégâts considérables à long terme sur l’activité agricole en dégradant les parcelles. Sa présence peut donc engendrer des pertes financières importantes pour les agriculteurs qui voient leurs récoltes diminuées, leurs cultures saccagées et leurs bêtes blessées.

Enfin, l’animal possède une attirance pour les objets brillants non comestibles comme les bijoux. Il est donc nécessaire d’être vigilant afin de ne pas se les faire voler.

 

Un risque sanitaire

Coloeus monedula peut être à l’origine de problèmes médicaux ou d’hygiène. Potentiellement porteur de maladies, de bactéries et de parasites, il représente un risque sanitaire pour votre santé ou celles de vos proches. C’est également une source de moisissures qui peut attirer d’autres espèces nuisibles.

En créant son nid dans des endroits comme les cheminées, les conduits ou les toits, l’oiseau peut mettre en danger la vie des occupants de la maison infestée. En effet, à force d’entasser des branchettes et des brindilles pour la création de son nid, le choucas des tours peut, par exemple, boucher une cheminée et ainsi empêcher le gaz de s’échapper. Si cela arrive, les habitants sont exposés à une éventuelle intoxication au monoxyde de carbone.

Nos solutions pour le choucas des tours.


Réglementation

En France comme au niveau international, le choucas des tours est une espèce protégée. Il est, toutefois, possible de demander une dérogation département par département (DREAL) si les oiseaux s’avèrent nuisibles. Elle peut être accordée s’il n’existe pas d’autres solutions efficaces et elle assure le maintien de l’espèce sur le territoire concerné.

 

Mesures de prévention

Afin d’éviter l’installation d’une colonie de choucas des tours à proximité ou au sein de votre habitation ou de votre entreprise, nous vous conseillons de suivre ces quelques consignes de prévention :

  • Nettoyer régulièrement la cheminée, les conduits et le toit ;
  • Fabriquer un épouvantail avec des yeux réfléchissants et ayant pour but d’effrayer le choucas.

N'attendez plus !

Faîtes appel à nos services éco-responsables. Nos techniciens sauront résoudre votre problème avec les choucas des tours.

Réservez une intervention

Espèces similaires.


Vous recherchez des informations sur une autre espèce?