Les caractéristiques de la mouche bleue.


Habitat et comportement

La mouche à viande est très commune en Europe bien qu’elle soit présente sur une grande partie du globe. On l’aperçoit toute l’année – sauf en hiver – et plus particulièrement aux mois s’écoulant de mars à novembre.

On la retrouve le plus souvent à côté des animaux morts, des matières en décomposition, de la viande, des poubelles… Elle pénètre facilement dans les maisons car elle va y trouver la nourriture nécessaire à son développement.

 

Alimentation

Calliphora vomitoria est omnivore et se nourrit de viande, de poisson, de cadavres d’animaux, de fumier, de déjections animales, de déchets, d’ordures, de matières en décomposition, de fleurs ainsi que de toutes autres substances sucrées et aliments frais qu’elle va préalablement dissoudre grâce à sa salive.

 

Reproduction

La femelle pond ses œufs sur les matières d’origine animale, c’est-à-dire dans les endroits où elle se nourrit : viande, poisson, fromage, déchets, ordures, matières fécales, cadavres d’animaux…  Elle est capable de produire jusqu’à 600 œufs par couvée lorsque les conditions sont favorables.

 

Cycle de vie

Le cycle de vie de la mouche bleue se déroule en plusieurs étapes que sont :

  1. La ponte et l’éclosion des œufs

Les œufs éclosent après 1 à 2 jours à température moyenne (18°C).

  1. Le stade larvaire

L’œuf se transforme en larve au bout d’environ 24 heures. Les larves sont des asticots de couleur blanche et peuvent atteindre jusqu’ à 18 mm de long. Elles se nourrissent directement après l’éclosion, majoritairement de matières en décomposition. Elles deviennent matures au bout de 6 à 12 jours.

  1. La chrysalide

Les larves vont quitter leur nid et s’enterrer dans le sol pour la pupaison pendant 8 à 13 jours.

  1. L’âge adulte

Après la période de nymphose, la mouche bleue sort de terre et va s’accoupler en reproduisant le même cycle. Elle a donc une capacité de prolifération importante lorsqu’elle dispose d’une nourriture abondante et de températures modérées.

La durée de vie de l’insecte adulte est courte et équivaut à une quinzaine de jours, bien qu’elle puisse atteindre 35 jours dans certains cas.

Comment reconnaître la mouche bleue ?


Identification physique

La mouche bleue, d’apparence robuste et trapue, mesure entre 6 à 12 mm de long à l’âge adulte. On la reconnaît principalement à sa couleur bleue métallisée et brillante. Son corps et ses pattes sont couverts de poils noirs.  Au même titre que la mouche domestique, la mouche à viande possède des yeux rouges et des ailes claires.

Au stade larvaire, elle est semblable à la larve de la mouche domestique à l’exception de sa taille, plus importante et pouvant atteindre jusqu’à 18 mm de longueur.

Quels dangers représente la mouche bleue ?


Un risque sanitaire

La mouche à viande ne pique pas. Cependant, elle représente une menace importante pour la santé car elle fréquente des cadavres et des matières en putréfaction. Elle pond également ses œufs dans la viande ce qui augmente les risques pour la santé de ceux qui la mange. Cela peut ainsi engendrer la transmission d’une multitude de microbes, de bactéries et de virus dangereux pour l’Homme.

Les mouches sont porteuses de plus de 100 pathogènes et peuvent être à l’origine d’intoxication alimentaire ou encore de maladies graves comme :

  • La typhoïde ;
  • L’hépatite ;
  • La salmonelle ;
  • La tuberculose ;
  • Le choléra ;
  • La poliomyélite ;
  • La dysentrie ;
  • La lèpre ;
  • L’anthrax ohptalmique ;
  • Vers parasites ;
  • Infections gastro-intestinales…

Elles peuvent également déposer leurs excréments et laisser derrière elles leur salive sur la nourriture ou divers endroits ce qui favorise les traces de moisissure. Leur présence contamine ainsi le milieu infesté et laisse peu de place à l’hygiène.

Si la mouche bleue est un vecteur d’agents pathogènes, elle joue cependant un rôle bénéfique dans l’environnement. En effet, elle participe à l’élimination des cadavres d’animaux, des déchets ainsi que des chairs mortes.

Nos solutions pour la mouche bleue.


Mesures de prévention

Afin de limiter les risques d’introduction de mouches bleues au sein de votre habitation ou de vos locaux professionnels, nous vous recommandons de suivre ces quelques consignes de prévention :

  • Fermer les portes et les fenêtres;
  • Bien couvrir la viande et la charcuterie afin d’éviter toute potentielle contamination ;
  • Nettoyer régulièrement les pièces de votre maison et notamment les surfaces de la cuisine (table, plan de travail, évier, frigo, meubles de stockage…) ;
  • Evacuer les cadavres d’animaux ;
  • Vider les poubelles régulièrement et s’assurer qu’elles soient bien fermées par un couvercle ;
  • Installer une ou plusieurs moustiquaires.

 

Solutions

Lors de notre intervention, le technicien procédera à une inspection complète de votre habitation ou de vos locaux afin d’identifier précisément les endroits où l’espèce est présente, les points d’entrée potentiels ainsi que les raisons de sa présence. Il privilégiera ensuite la méthodologie la plus adaptée à votre situation et à la préservation de la santé de vos proches, nécessitant une utilisation minimale de produits chimiques.

Sa responsabilité ira également au-delà des actions de contrôle. Il devra, en effet, vous fournir des éléments de prévention afin d’éviter une infestation future de mouches bleues.

N'attendez plus !

Faîtes appel à nos services éco-responsables. Nos techniciens sauront résoudre votre problème avec les mouches bleues.

Réservez une intervention

Vous recherchez des informations sur une autre espèce?