Les caractéristiques de la fouine.


Habitat et comportement

Martes foina est majoritairement présente en Europe et en Asie et plus particulièrement sur l’aire partant de l’Espagne et allant jusqu’en Mongolie. Toutefois, elle est absente en Scandinavie ainsi que sur de nombreuses îles (Irlande, Grande-Bretagne, Islande, Corse, Sicile, Sardaigne). En France, elle est présente sur tout le territoire, en ville comme en campagne. Elle apprécie particulièrement les paysages ouverts et semi-ouverts.

Elle n’aime ni la chaleur, ni le froid, ni les intempéries.  C’est pour cette raison qu’elle vit à proximité de l’homme car elle y trouve tiédeur et nourriture.

Il s’agit d’un animal nocturne et très agile, ce qui lui permet de s’introduire dans les habitations assez facilement. On la retrouve notamment dans les toits, les combles, les greniers, les granges, les étables, les garages, les remises, les murs creux et  les compartiments du moteur de voitures. Elle peut aussi s’accommoder de tas de paille et de bois, de ruines, d’arbres creux, d’affleurements rocheux, etc. En outre, les maisons ainsi que les jardins lui conviennent parfaitement.

La fouine défend son territoire en le marquant par ses sécrétions. La taille de celui-ci varie en fonction du type d’habitat (plus grand en campagne qu’en ville), du sexe (les femelles ont des territoires plus petits que les mâles), de la nourriture disponible ainsi que de la saison (plus grand en été).

 

Alimentation

La fouine est de nature opportuniste et a, de ce fait, une alimentation très variée. Elle se nourrit de rongeurs (souris, mulots, rats, campagnols, musaraignes), d’oiseaux (moineaux, merles, passereaux), de poules, de lapins, d’écureuils, de grenouilles, d’œufs, d’insectes, de vers, de fruits, de baies, des déchets laissés par les humains… Elle est donc capable de s’adapter à tous types de lieux et à toutes les saisons. D’ailleurs, elle peut créer des réserves de nourriture à proximité de son nid en hiver.

 

Reproduction et cycle de vie

L’accouplement entre les femelles et les mâles a lieu en été, de juin à août. Pendant environ huit mois, la femelle conserve l’œuf fécondé en dormance. C’est après cette période que la grossesse commencera et durera un mois.  L’accouchement va se faire au printemps, en mars avril.  La femelle donne en moyenne naissance à une portée de 2  à  7 petits et cela, qu’une fois par an. Sa durée de gestation est de 28 jours. Les nouveaux nés sont aveugles et nus. Ils vont être sevrés au bout de 2 mois. Au début de l’automne, les petits deviennent indépendants et peuvent chasser seuls. Ils atteindront la maturité sexuelle  à l’âge d’un ou deux ans.

La durée de vie d’une fouine oscille entre 3 et 10 ans dans son milieu naturel et peut atteindre 18 ans en captivité ou en élevage.

 

Vie sociale

La fouine est une espèce solitaire qui ne vit pas en communauté. Il peut arriver que certaines fouines chassent ensemble mais cela n’est valable qu’en milieu urbain ou lors de l’éducation des petits. Les mâles et les femelles s’évitent, à l’exception des périodes de reproduction. Les fouines communiquent entre elles grâce à des bruits perçants.

Comment reconnaître la fouine ?


Identification physique

La fouine est un animal court sur pattes. Elle mesure entre 40 et 60 cm et pèse de 1,1 à 2,3 kg. On la reconnait à sa longue queue touffue d’une longueur égale à une vingtaine de centimètres. Son corps est couvert d’un pelage brun  tirant sur le gris foncé et d’une tâche de couleur blanche englobant son poitrail, son cou, sa poitrine et ses pattes antérieures. Elle possède de longs poils à l’exception du dessous de ses pattes qui sont non velus. Ses oreilles, pointues, sont relativement petites.

Le mâle est plus lourd et imposant que la femelle.

 

Comparaison avec la Martre des pins

La fouine est très proche de la Martre des pins (Martes martes) bien qu’elles ne puissent pas se reproduire entre elles.  Cependant, il existe plusieurs éléments qui permettent de les distinguer.

L’un deux est la couleur de leur pelage au niveau de la poitrine : la martre a une tâche jaunâtre et claire sur son poitrail tandis que celle de la fouine est blanche et couvre aussi sa gorge et ses pattes antérieures.

Le dessous des pattes des martres est poilu alors que celui des fouines ne l’est pas. Cet aspect peut être observable à travers les empreintes laissées par les deux animaux.

La fouine se différencie aussi de la martre par ses oreilles plus petites ainsi que par son museau plus court, plus large et doté d’une truffe rose à son extrémité, qui est noire chez la martre.

Enfin, la fouine a tendance à être plus fine et plus trapue que la martre des pins.

 

Signes de sa présence

Les fouines sont surtout actives au crépuscule et la nuit. Par conséquent, il est plus facile de détecter leur présence grâce à des signes caractéristiques que de les voir physiquement. Si vous soupçonnez la présence de fouines dans votre habitation ou votre entreprise, voici un échantillon des éléments qui peuvent vous confirmer leur présence :

  • Odeurs désagréables. La fouine dégage une odeur pénétrante émanant de ses sécrétions, de ses déjections, de son urine et de ses proies mortes qu’elle ramène dans son nid.
  • Présence d’excréments. Lors de ses déplacements, la fouine va laisser des excréments de couleur noire sur son passage. Ressemblant à ceux d’un chat, ils contiennent des restes alimentaires, des pépins de baies, des coquilles d’œuf, des poils ou encore des plumes. Généralement, on les retrouve aux mêmes endroits, en hauteur et sous forme de tas.
  • Bruits la nuit. La fouine n’est pas très silencieuse. Lors de ses sorties nocturnes, elle peut s’avérer être bruyante – notamment en période de rut – si bien qu’elle peut en troubler notre sommeil. Les bruits proviennent en majorité des plafonds et/ou des greniers.
  • Dégradations matérielles. La fouine ronge tous les matériaux isolants : circuits et câbles électriques des voitures, caoutchouc, isolation des maisons (gaines de câbles, isolation thermique, etc).
  • Restes de proies ou d’animaux morts. La fouine s’attaque à des petits animaux d’élevage comme les poules, les oiseaux ou les canards. Elle est également friande des coquilles d’œuf et des petits rongeurs.
  • Empreintes. La fouine laisse des empreintes derrière elle de 3,5 cm de long et de 3 cm de large pour les pattes antérieures et de 4 cm de long et 3 cm de large pour les pattes postérieures.
  • Rayures. Les fouines égratignent les arbres, les poutres, les gouttières lors de leur passage.

Quels dangers représente la fouine ?


En théorie, la fouine n’est pas dangereuse pour l’Homme. Elle ne l’attaque que très rarement lorsqu’elle s’y sent obligée ou que sa progéniture est menacée. Elle craint nos animaux domestiques comme les chiens et les chats. Elle peut s’avérer utile pour protéger nos maisons des rongeurs. Cependant, sa présence à proximité des habitations humaines peut s’avérer être très néfaste et ce, pour plusieurs raisons.

 

Un risque économique

La fouine peut occasionner des dégâts matériels considérables à vos biens personnels ainsi qu’à l’isolation de votre maison, qui pourront, par la suite, générer des coûts de réparation importants. En effet, elle est capable de ronger tous les circuits électriques et câbles des voitures, souvent situés sous le capot et de détériorer, par conséquent, les fils des moteurs. Elle apprécie aussi le caoutchouc. En s’infiltrant dans les toits, greniers, les garages, les remises et les granges pour y trouver un nid chaud, elle déchire les matériaux isolants des habitations (gaines, isolation thermique et autres) ce qui entraine une perte réelle de la valeur d’isolation de celles-ci.

Martes foina peut également s’attaquer à tous les petits animaux d’élevage comme les poules, les oiseaux ou les canards, ce qui la rend très impopulaire auprès des éleveurs et des chasseurs. En saccageant les poulaillers, elle emporte avec elle les œufs non ramassés ainsi que toutes les poules présentes. C’est suite à la panique qu’elle créée chez les volatiles et qui l’excite qu’elle va être amenée à les tuer par une morsure au cou.

 

Un risque sanitaire

Il faut savoir que la fouine peut potentiellement propager des maladies comme la rage.

Elle peut également être à l’origine de troubles du sommeil de par les bruits et cris perçants qu’elle émet lors de ses sorties nocturnes.

Que faire en présence de fouine ?


Réglementation

Concernant la lutte contre les fouines, il n’existe pas de réglementation universelle en France. En effet, chaque département dispose de sa propre législation dans le domaine. Renseignez-vous donc localement auprès de votre mairie pour savoir si la fouine est considérée comme une espèce nuisible ou non. Si ce n’est pas le cas, vous ne pourrez pas avoir recours au piégeage, au tir ou à l’élimination définitive de l’animal. La seule solution sera d’essayer de vous en protéger.

 

Puis-je intervenir seul ou pas ? 

Si vous réagissez dès les premiers signes d’une infestation de fouines, vous pouvez mener vous-même des actions de lutte qui vous permettront d’obtenir des résultats significatifs qui les empêcheront de pénétrer dans votre habitation.

Cependant, nous vous conseillons vivement de contacter un professionnel qui saura utiliser les produits les mieux adaptés à votre situation et à votre emplacement géographique, compte tenu des lois régissant actuellement le marché.

 

Vous intervenez seul.

Il existe des moyens simples et naturels qui vont vous permettre de déloger et/ou d’éloigner les fouines installées au sein de votre maison ou de vos locaux professionnels comme :

  • La lumière. Les fouines détestent la lumière. La nuit, vous pouvez donc la laisser allumée dans des pièces où vous soupçonnez leur présence (greniers, garages, etc) et ce, durant plusieurs jours.
  • Le bruit. Les fouines n’aiment pas le bruit. Pour les faire fuir, mettez la musique à un volume élevé le soir à proximité d’une pièce se trouvant sous le toit. Répétez l’opération pendant au moins 7 jours. La mise en place d’ultrasons grâce à des boitiers spéciaux peut également être tentée. Toutefois, leur efficacité est plus limitée.
  • Les odeurs fortes. Parmi elles, vous pouvez avoir recours au :
    • Parfum. Vaporisez-le sur le sol du grenier.
    • Marc de café. Déposez-le sur le sol du grenier.
    • Poivre. Mélangez 5 cuillerées à café de celui-ci avec 1 litre d’eau puis vaporisez-la préparation dans les lieux où vous soupçonnez la présence de fouine.
    • Moutarde. Mélangez 2 cuillerées à soupe de farine de moutarde avec de l’eau chaude puis vaporisez-la préparation dans les combles.
    • Vinaigre blanc. Vaporisez-le partout.
    • Huiles essentielles (menthe poivrée, citronnelle). Vaporisez-les dans le grenier après les avoir mélangées à de l’eau chaude.
    • Ail. Vaporisez-le dans le grenier après l’avoir mélangé à de l’eau chaude.

Sachez toutefois que ces méthodes ne sont pas toujours efficaces. Dans le cas d’une infestation importante de fouines, elles ne suffiront pas.

 

Vous faîtes appel à Neature.

En faisant appel à nos services, vous choisissez une entreprise appliquant des méthodes d’intervention sécurisées et agissant en cohérence avec votre environnement. Nous vous conseillons de nous contacter au plus tôt afin de nous permettre d’intervenir sans avoir besoin de recourir à des produits chimiques.

Dans le cas d’une infestation importante, notre technicien saura quels produits appliquer pour une disparition définitive et efficace des fouines. Il vous apportera également des conseils quant à la façon de protéger votre habitation contre des infestations futures.

Nos solutions pour la fouine.


Mesures de prévention

Afin de limiter les risques d’introduction de fouines au sein de votre habitation ou de vos locaux professionnels, nous vous recommandons de suivre ces quelques consignes de prévention :

  • Inspecter et boucher si besoin tous les points d’accès de l’habitation(toit, façade, tuile mal posée, bouche d’aération, trous dans les murs et plafonds, faux plafonds, etc) à l’aide de goudron ou de grillage car les fouines sont capables de s’introduire par des trous de 5 cm de large.  Vérifier régulièrement ces accès aux combles.
  • Eviter de laisser des restes de nourriture, si vous ne souhaitez pas voir vos sacs poubelles cassés. Placez-les dans un compost si vous en avez un.
  • Protéger le poulailler. Grâce à des grillages bien installés, vous pouvez empêcher les fouines d’entrer dans le poulailler. Assurez-vous également que les poules soit dans un abri fermé la nuit.
  • Offrir à la fouine un abri éloigné de votre habitation comme un abri de jardin non-utilisé, un trou dans un arbre, un tas de pierres…

Il est inutile de chercher à empoisonner ou à piéger une fouine car d’autres fouines viendront la remplacer rapidement, d’autant plus que cela est interdit dans certains départements de France.

 

Solutions

Lors de notre intervention, le technicien procédera à une inspection complète de votre habitation ou de vos locaux afin d’identifier précisément les endroits où l’espèce est présente, les points d’entrée potentiels ainsi que les raisons de sa présence. Il privilégiera ensuite la méthodologie la plus adaptée à votre situation et à la préservation de la santé de vos proches, nécessitant une utilisation minimale de produits chimiques.

Sa responsabilité ira également au-delà des actions de contrôle. Il devra, en effet, vous fournir des éléments de prévention afin d’éviter une infestation future.

N'attendez plus !

Faites un geste pour votre porte-monnaie et votre santé en nous confiant votre problème.
Nos solutions sont garanties et respectueuses de l'environnement.

Réservez une intervention

Espèces similaires.


Vous recherchez des informations sur une autre espèce?