Les caractéristiques du ciron de la farine.


Habitat et comportement

Le ciron de la farine est présent sur l’ensemble du globe et visible toute l’année. Il apprécie particulièrement les endroits avec un fort taux d’humidité (au moins égal à 70%), une température élevée (comprise entre 25° et 30°C) et une vaste quantité de nourriture. Ces trois éléments constituent les conditions idéales à son bon développement.  Dès lors que des locaux sont chauffés et mal ventilés, la probabilité pour que le ciron apparaisse augmente.

Le ciron de la farine est une espèce d’acarien dit de « stockage », c’est-à-dire qu’il infeste, en majorité, les lieux où la nourriture est stockée.  On le retrouve principalement  dans les cuisines des habitations et entreprises, dans les silos à grains et dans tous les autres endroits de stockage de denrées alimentaires.

 

Alimentation

Acarus siro consomme en majorité farine, céréales, graines, flocons et champignons. Mais il peut aussi très bien se nourrir de poussières, d’aliments transformés, de détritus, de croquettes d’animaux de compagnie, de jambon, de fromage, de biscuits, de fruits séchés, de noix, d’œufs, de squames animaux et humains ou encore de tabac.

 

Reproduction et cycle de vie

L’acarien peut se reproduire plusieurs fois par jour. Au cours de sa vie, la femelle peut pondre jusqu’à 200 œufs. En conséquence, en seulement 30 jours, un couple de cirons peut générer environ 2 500 descendants.

Le développement de l’œuf à adulte dure 10 jours à une température ambiante et un taux d’humidité avoisinant les 80%.  Le cycle biologique du ciron de la farine s’effectue en quatre phrases :

1. La ponte et l’éclosion des œufs

Une femelle pond 200 œufs au cours de son existence. Cette ponte débute au bout de 4 jours et s’étale sur une vingtaine de jours environ.

2. Le développement larvaire

A l’état de larve, le ciron n’a que 6 pattes et mesure 0,15 mm de long.

3. Le stade nymphal

C’est au stade nymphal que le ciron va avoir 8 pattes, au même titre que l’adulte. Il est possible, dans le cas de conditions défavorables, que l’acarien se transforme en « hypope » (ou nymphe hypopiale). Dans ce cas, il va survivre en attendant des conditions de développement plus favorables et ne va pas se nourrir.

4. L’âge adulte

Le ciron va pouvoir se reproduire dès qu’il aura atteint cet âge. Sa durée de vie moyenne adulte est de 50 jours.

Comment reconnaître le ciron de la farine ?


Identification physique

Le ciron ou tyroglyphe de la farine est visible à l’œil nu, sans avoir recours à un microscope.  Il est très petit et mesure entre 0,5 et 1 mm de longueur. Il est de couleur blanche transparente et couvert de poils. Son corps est souple et mou. A l’âge adulte, l’acarien possède quatre paires de pattes (8 pattes au total) contrairement à la larve qui en a trois paires (6 pattes au total).

En général, on ne remarque leur présence que dans le cas d’une forte infestation. La colonie de cirons prend, en effet, la forme d’une poussière blanche et vivante, qui semble bouger.

 

Signes de sa présence

Même si vous avez peu de chance de les apercevoir, il est toutefois possible de détecter leur présence grâce à des signes caractéristiques, communs à tous les insectes dits de « stockage ». Si vous soupçonnez la présence de cirons dans votre habitation, voici un échantillon des éléments qui peuvent vous confirmer leur présence :

  • La poussière semble s’agiter et se déplacer. Il s’agit en fait des cirons qui bougent ;
  • Vos produits alimentaires sont couverts d’une légère couche de poussière grisâtre et ont un goût amer ;
  • Une odeur sucrée ;
  • Une détérioration de vos stocks ou de vos denrées alimentaires et la potentielle présence de larves, pupes ou toiles d’insectes en leur sein ;
  • La présence de trous, de larves ou de toiles d’insectes en dehors des emballages, paquets ou sacs.

 

Ses cachettes

Si vous soupçonnez la présence de cirons ou d’insectes dits de « stockage » au sein de votre habitation, inspectez les potentielles cachettes de ces bêtes. Nous vous avons dressé une liste des plus connues afin de vous faciliter leur détection :

  • Farine ;
  • Fromage ;
  • Grain stocké ;
  • Sucre ;
  • Fruits séchés ;
  • Céréales.

Quels dangers représente le ciron de la farine ?


Un risque sanitaire

Au même titre que les acariens, il est fréquent et normal d’avoir des cirons au sein de son habitation. Il s’agit d’une espèce inoffensive qui n’est, dans la plupart des cas, pas dangereuse. Cependant, elle peut provoquer de graves allergies ou des irritations chez les personnes sensibles. En effet, en souillant la nourriture, elle la rend impropre à la consommation.

Ce sont souvent les boulangers et les agriculteurs qui sont les premiers exposés à ce type de problème. Toutefois, il ne faut pas oublier que toutes les catégories de la population peuvent être, elles aussi, touchées.

Si vous consommez un aliment infecté par l’acarien et que vous y êtes allergique, vous risquez de subir des :

  • Irritations de la peau ou des intestins ;
  • Troubles pathologiques ;
  • Crises d’asthme ;
  • Graves allergies.

Si l’un de ces signes apparaît de manière répétée à la suite de consommation d’aliments, il est impératif d’appeler un médecin ou un spécialiste.

 

Un risque économique

Une infestation accrue de cirons peut générer des coûts financiers importants pour un particulier ou pour une entreprise (notamment agroalimentaire). En effet, il est nécessaire de jeter toute la nourriture contaminée ainsi que les marchandises touchées et de les remplacer pour ne pas prendre le moindre risque sanitaire.

Que faire en présence de ciron de la farine ?


Puis-je intervenir seul ou pas ? 

Si vous réagissez dès les premiers signes d’une infestation de cirons, vous pouvez mener vous-même des actions de lutte qui vous permettront d’obtenir des résultats significatifs rapidement.

Cependant, en cas d’infestation importante ou récurrente, nous vous conseillons vivement de contacter un professionnel qui saura utiliser les produits les mieux adaptés à votre situation pour éliminer de manière durable et définitive les acariens.

 

Vous intervenez seul.

Il existe des moyens simples et naturels qui vont vous permettre de venir à bout des cirons de la farine au sein de votre habitation ou de vos locaux professionnels comme :

  • La suppression de toutes les sources de nourriture pouvant être potentiellement infestées par Acarus siro. En général, on les reconnaît à leur goût amer ;
  • L’élimination de toutes les denrées alimentaires n’ayant pas été conservées dans des boîtes hermétiquement fermées ;
  • L’aspiration de tous les recoins des réserves et placards alimentaires ;
  • Le nettoyage des sols, des murs, des plans de travail, des placards, des contours de vos appareils électroménagers, des poubelles, etc ;
  • Le lavage de votre vaisselle et de votre linge ;
  • L’aération et la ventilation des pièces touchées.

 

Vous faîtes appel à Neature.

En faisant appel à nos services, vous choisissez une entreprise appliquant des méthodes d’intervention sécurisées et agissant en cohérence avec votre environnement. Nous vous conseillons de nous contacter au plus tôt afin de nous permettre d’intervenir sans avoir besoin de recourir à des produits chimiques.

Dans le cas d’une infestation importante, notre technicien saura quels produits appliquer pour une disparition définitive et efficace des cirons. Il vous apportera également des conseils quant à la façon de protéger votre habitation contre des infestations futures.

Nos solutions pour le ciron de la farine.


Mesures de prévention

Afin de limiter les risques d’introduction de cirons au sein de votre habitation ou de votre entreprise, nous vous recommandons de suivre ces quelques consignes de prévention :

  • Supprimer toutes les sources de nourriture ou les mettre hors de la portée de l’acarien, y compris celles de vos animaux de compagnie ;
  • Ne pas laisser traîner de la vaisselle sale et ramasser les restes et miettes alimentaires ;
  • Vider les poubelles régulièrement et placer vos ordures dans des sacs plastiques scellés et étanches ;
  • Stocker les produits alimentaires dans des boîtes fermées hermétiquement ;
  • Nettoyer très souvent les lieux de stockage de la nourriture et plus particulièrement votre cuisine ;
  • Contrôler régulièrement la température et l’humidité de votre maison et non ponctuellement car le ciron est capable de survivre jusqu’à ce que les conditions nécessaires à son bon développement soient à nouveau favorables (stade hypopiale) ;
  • Aérer ou ventiler les pièces de votre maison et notamment celles où la quantité de nourriture est importante.

 

Solutions

Lors de notre intervention, le technicien procédera à une inspection complète de votre habitation ou de vos locaux afin d’identifier précisément les endroits où l’espèce est présente. Il privilégiera ensuite la méthodologie la plus adaptée à votre situation et à la préservation de la santé de vos proches, nécessitant une utilisation minimale de produits chimiques.

Sa responsabilité ira également au-delà des actions de contrôle. Il devra, en effet, vous fournir des éléments de prévention afin d’éviter une infestation future.

N'attendez plus !

Faites un geste pour votre porte-monnaie et votre santé en nous confiant votre problème.
Nos solutions sont garanties et respectueuses de l'environnement.

Réservez une intervention

Espèces similaires.


Vous recherchez des informations sur une autre espèce?